Le four à chaux du Montru (1825-1856)

Samedi 28 novembre, 10h30

Salle Maneyrol, La Chapelle-Heulin, 9 rue Alexis Maneyrol

Cette ruine romantique en bordure du Marais de Goulaine, témoigne des transformations de l’agriculture et de l’importance de la batellerie au début du XIXe siècle.

Depuis la Révolution, les terres communes, les landes et zones humides sont partagées et mises en culture. La chaux est nécessaire pour déclencher la fertilité de ces terres acides nouvellement défrichées. Ce sont des chaufourniers de la région d’Ancenis, Messieurs Vidie, puis Duhoux qui construisent le four et ses dépendances à l’extrémité du canal du Montru, afin d’étendre leur clientèle.

Le calcaire et le charbon nécessaires à la fabrication de la chaux, sont transportés par la Loire et le marais de Goulaine. Le département construit des routes en amont et en aval pour favoriser cette activité jugée indispensable et augmenter la production agricole. La chaux produite et stockée sur place est vendue aux agriculteurs du vignoble et au-delà. Des emplois sont créés. La noria de charrettes donne lieu à de joyeuses rencontres, mais génère les plaintes des contribuables responsables de l’entretien des routes…

Le four du Montru est en activité pendant une trentaine d’années. La construction de la digue de la Divatte, en bordure de la Loire et la pose des portes d’Embreil sur la Goulaine, interrompent le trafic des bateaux, provoquant son extinction définitive. D’autres moyens de transport, d’autres engrais sont alors disponibles. Reste une belle friche industrielle, à peu près complète, à valoriser…

Par : Jean-Pierre Maillard, Président de l’association Forum, professeur agrégé d’Histoire

Conférence gratuite

Réservation obligatoire en raison du nombre limité de places et de la crise sanitaire  : 02 40 80 90 13 ou par mail valorisation-patrimoine@musee-vignoble-nantais.fr

Covid-19 :

Pour assurer la sécurité de tous, le Syndicat Mixte du SCoT et du Pays du Vignoble Nantais s’engage à respecter les mesures sanitaires en vigueur lors de ces évènements. Pour cette raison et afin de garantir le respect des jauges autorisées, il est demandé aux visiteurs de réserver.