Histoire de la collection

Aujourd'hui, le Musée du Vignoble Nantais possède une collection de plus de 2700 objets concernant les savoir-faire traditionnels du vignoble nantais. Ces objets se rapportent à la viticulture, l'agriculture, la vinification, les arts et traditions populaires ainsi que la figure de Pierre Abélard. Comment cette collection est-elle née ?

englishEnglish translation

Le premier Musée du Vignoble Nantais

1979 : création d'un musée par l'Association culturelle Pierre Abélard, dans la chapelle du Pallet, pour commémorer le neuvième centenaire de la naissance de Pierre Abélard (1079-1142), philosophe natif de la commune.

1981 : élargissement des recherches de l'Association à l'histoire locale, collecte d'objets et ouverture du premier Musée du Vignoble Nantais, dans la même chapelle.

1981 - 1995 : enrichissement des collections grâce à de nombreux dons de particuliers du Pallet et des communes environnantes ainsi qu'à quelques achats.

L'actuel Musée du Vignoble Nantais

1992 : démarrage de la construction d'un bâtiment contemporain, par l'architecte Jean-Claude Pondevie, pour accueillir la collection.

1995 : don des collections de l'Association culturelle Pierre Abélard au Syndicat Mixte du Pays du Vignoble Nantais.

1995 - aujourd'hui : Le fonds initial de 1100 objets s'est enrichi régulièrement grâce à des dons, achats dépôts et collectes. Depuis 2008, un travail de récolement des objets de la collection a été mené avec succès. Obligation décennale pour les musées ayant reçu le label Musée de France par le Ministère de la culture, cette opération consiste à vérifier la présence physique de chaque objet dans la collection ainsi que la conformité de son inscription à l'inventaire. Dans le cadre de ce récolement, un travail d'étude des objets qui ont été donnés au Musée, mais qui n'ont pas été inscrits à l'inventaire, est en cours. Le travail sur ces objets, appelés « collection d'étude », va permettre de mieux documenter la collection et de définir leur devenir (inscription à l'inventaire, utilisation comme matériel pédagogique…). Suite à ces recherches, plusieurs objets ont été intégrés à la collection Musée de France, d'autres ont été dévolus au prêt, aux activités pédagogiques, à la muséographie. D'autres enfin, la plupart très parcellaires ou « muets » ont été détruits. Cette démarche novatrice de « tri » a fait l'objet de reconnaissance au niveau national. Une partie de la collection du musée est en ligne sur la Base de donnée nationale « Joconde » des Musées de France.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes